Sensuality

Venez dans le manoir des 1000 plaisirs où tout est permis...
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Tsuki la poupée qui n appartiens qu a elle meme

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Tsuki la poupée qui n appartiens qu a elle meme   Sam 11 Avr - 1:31

Tsuki n'arrivait pas à dormir ce soir là. Elle sortit donc de sa chambre uniquement vêtue de son kimono rouge avec marqué au dos: I'm a doll but not your, sur son corps nu , car elle aimait le contact de la soie avec ses seins. Elle arpentait les couloirs, passant de l'un a l autre, et esperant trouver le sommeil. Arriver vers les escaliers, elle entreprit de les descendre et se mit a chanter, une chanson melancolique de sa voix qui etait un peu rocailleuse. Tsuki caressait la rampe d escalier avec sa main en descendant les marches. Elle trouvait vraiment cet endroit magnifique. Elle avait un peu peur de se perdre à travers ces dedales de couloirs. Mais après tout, elle ne connaissait pas la peur et finirait bien par retrouver le chemin de sa chambre.

*Si seulement j'arrivais a dormir...*

Elle continuait de marcher, inlassablement, quand tout à coup, elle glissa et s assoma contre une des marches. Elle perdit connaissance et dans la chute, son kimono s'ouvrit, decouvrant sa forte poitrine et son ventre musclé.
Revenir en haut Aller en bas
Jack Anderson
Hôte réconfortant
avatar

Masculin Bélier Cheval
Messages : 26
Date de naissance : 02/04/1990
Date d'inscription : 30/03/2009
Age : 28
Localisation : pres de toi
Emploi/loisirs : aucun/pleins, dont les filles
Humeur : calme et gentil

Feuille de personnage
Hôte(s) ou cliente(s) favoris:
Fantasme(s):

MessageSujet: Re: Tsuki la poupée qui n appartiens qu a elle meme   Dim 12 Avr - 1:57

[J'ai pas vu de PV mais si ce n'etait pas à moi de rep, alors préviens moi!!]

Le travail etait difficile. En plus de devoir m'occuper de la pauvre petite aveugle Anna, j'avais une dépressive qui ne cessait de pleurés de la tromperie de son mari, une autre qui ne demandait que du sexe une fois par mois, et enfin un couple qui ne cessait d'être blessés par leur chien, mais qui ne peuvent pas s'en débarrassés, pas le courage. Bref, etre hôte n'est pas toujours amusant. Mais c'est sympa de pouvoir se balader dans cette grande maison. Surtout le soir, personne pour m'embêter. Je ne m'était pas habillé en kimono, j'en portait déjà un durant mon travail. Non, en dehors du boulot, je portait un simple T-shirt et un jean à la française. Et franchement, ça ne me deplaisait pas.
J'entendis une petite voix, je n'étais pas le seul à me promener le soir, c'etait une fille à en juger le ton. Mais j'étais encore trop éloignés pour distinguer le son exactement. Et puis soudain plus rien, je pensais tout simplement qu'elle avait cessés de chanter. Mais plus je m'approchais dans le couloir, plus j'avais le sentiment que quelque chose de mal etait arrivés. Je vis une forme sombre sur le sol et finit par réalisés.
Je m'approcha rapidement de la fille et fut surpris de la voir,ainsi, contre les marches, le kimono ouvert. Elle avait un très beau corps et un visage d'ange, de quoi plaire à n'importe qui, et dans une autre situation j'en aurait profités, sans la violer, juste regarder, evidemment. Je referma pourtant le kimono, au cas ou quelqu'un d'autre vienne. Mes doigts frôlèrent sa peau en le refermant, mais je ne m'y intéressa pas plus que ça. Je finis par remarqués du sang sur les marches. Je tourna sa tête et constata une blessure, plutôt légère. Mais je devais rapidement cesser l'hémorragie. Je retira alors mon T-shirt, restant torse nu, et en arracha un bout, tant pis j'en avait d'autre. Je fis passer le tissus autour de sa tête et finit par faire cesser le saignement, meme si elle aurait besoin de plus de besoin que ça. Je voulus la porter pour l'amener à ma chambre, mais avant de faire un seul geste de plus, elle se réveilla. Et je n'avais pas remarqués que je n'avais pas bien remis le kimono, elle se poserait sûrement de mauvaises questions à me voir ainsi.

_________________


Qu'importe tes souffrances, je serais toujours dans ton coeur comm toi tu es dans le mien!!!
Je t'aimerais toujours quoi qu'il arrive. Alors à present souris, la vie est belle, et tes malheurs sont terminés
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Tsuki la poupée qui n appartiens qu a elle meme   Dim 12 Avr - 15:55

[je met pas PV pasque c est libre]

Tsuki ressentit une vive douleur, puis plus rien...

Elle sentit un frôlement . Quelqu un au parfum masculin etait a ses côters. Elle finit par ouvrir les yeux, contemplant alors linconnu a ses côters de ses grands yeux disparates. Tsuki était encore un peu perdue, mais elle continuait de ragarder l'inconnu qui était a ses côters. Ce n'était pas dans ses habitudes du tout, mais elle se rendit conte que l'homme en question lui plaisait par sa beauté.

"mmm...je...ou...ou suis-je?"

Tsuki remarqua que son kimono était mal mis. Elle se demandait ce qu'il lui avait fait, si tel était le cas. Mais au contraire d'une femme normale, qui aurait hurler au pervers, elle ne dit rien, comme elle le faisait tout le temps d ailleurs. Tsuki elle ne voulait pas se mettre a hurler...elle n aimait pas ça, et elle se foutait bien de ce que qui lui fasse quoi. Aussi, elle ne dit rien et fti un faible sourire a l'inconnu.

"je suis Tsuki"

Elle esseya de serelever pour pouvoir le regarder dans les yeux, mais elle retomba.

" OUILLE!!!je crois que je me suis foulé quelque chose dans ma chute."
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Tsuki la poupée qui n appartiens qu a elle meme   

Revenir en haut Aller en bas
 
Tsuki la poupée qui n appartiens qu a elle meme
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Sensuality :: Sensuality - La maison des 1000 plaisirs :: Les couloirs-
Sauter vers: